Collège
Arts Plastiques

Que dire des arts plastiques au collège ?


Que dire des arts plastiques au collège ?

Qu’il est, hélas, toujours d’actualité de devoir défendre les Arts plastiques !

Car hélas, les arts plastiques, sont encore trop souvent relégués au rang des matières subsidiaires, voire carrément inutiles et que toujours encore, la confusion persiste dans cet intitulé, car les arts plastiques qui offrent pourtant une multiplicité de pratiques, sont restreints au seul terme de « Dessin » !

La preuve, il reste encore dans certains collèges, des emplacements de mise en rang dans les cours de récréation intitulés « Dessin » et des salles de « Dessin » !

Même si l’engouement des élèves, pour la matière dès la sixième est bien réel et même passionné, c’est hélas avec le temps, et souvent à cause d’une forte désapprobation des parents par rapport aux matières dites essentielles, comme les maths et le français, que peu à peu, certains élèves confrontés à des difficultés scolaires ou extrascolaires, se détournent des Arts plastiques. Certes en troisième l’enjeu de l’orientation pèse sur les épaules des collégiens et inquiète les parents, dont la majorité donnera plus de valeur à un 8 en français ou en maths qu’à un 20 en arts plastiques !

Certains restent persuadés que les Arts plastiques sont faits pour les naïfs et les rêveurs. Pourtant contrairement à ce que l’on pourrait penser, ce sont les élèves qui frisent l’excellence et qui récoltent d’excellentes notes dans les autres matières, ceux qui ont une tête bien faite, plutôt que bien pleine, qui sont régulièrement les plus passionnés et qui s’expriment avec le plus de force, de liberté et d’originalité, pour partager leurs idées et affirmer leur personnalité !

Simplement, car ils ont compris que créer c'est d'abord perpétuer l'envie de jouer pour découvrir et comprendre le fonctionnement des choses du monde et des univers… L’enfant découvre le monde en jouant, adulte plus tard il continuera à jouer pour l’inventer et le construire.

Les créatifs, connaissent l’intérêt de cette matière qui leur propose des ouvertures, vers le dessin certes, mais aussi vers, le graphisme, le design, l’illustration, la pub, la peinture, la sculpture, la photo, la vidéo, le théâtre, le cinéma, la mode, l’ameublement, l’architecture, les jeux, sans oublier toutes les possibilités qu’offrent la multiplicité des métiers où il est indispensable de faire appel à l’imagination et à la création… C’est-à-dire tous les corps de métiers pour lesquels l’homme par nécessité ou loisir, créer et fabrique ce qu’il a pensé et imaginé ! Que ce soit une aquarelle de soleil couchant, une photo publiée sur Facebook, une calandre de Ferrari, un jeu vidéo ou la construction de la Kingdom Tower.

À notre époque et surtout depuis l’avènement d’internet, nous vivons dans un monde saturé d’images, même de clones et d’avatars, que ce soit dans les livres et magazines, la télé le cinéma la publicité, nous somme envahis et nourris d’images par lesquelles nous communiquons nos idées.

Car tout commence toujours par une idée, un jeu, un geste, ou un accident, qui se traduit en croquis et se matérialise sous toutes les formes du possible et des matières en fonction du nécessaire ou du ludique. L’homme pense et imagine puis réalise et créer le monde dans lequel il vit et vivra.

Bref, en fait tout ce que l’homme a pensé il l’a un jour réalisé. Que ce soit en crachant de la peinture sur sa main pour révéler sa trace sur les parois d’une grotte ou un voyage vers les étoiles…

Les Arts plastiques en tout cas, ne sont pas faits pour apprendre à dessiner, comme certains pourraient encore le penser, mais pour apprendre à apprendre, en découvrant tous les univers et le monde environnant, pour réfléchir et inventer le futur, pour le construire, le vivre et s’y divertir !

Et ce sont là des métiers toujours très difficiles qui décourageront tous ceux qui ne sont pas de véritables passionnés et dont les résultats scolaires sont mitigés. Les métiers liés à la création exigent non seulement d’excellentes connaissances générales, mais une forte personnalité, car ici plus qu’ailleurs il faut se battre pour s’affirmer. Mais la récompense de ceux qui dépasseront l’imaginable et qui oseront inventer les nouvelles réalités sera de jouir d’une liberté que d’autres ne sauront même pas soupçonner !

En tout cas il faudrait être terriblement naïf pour ne pas se rendre compte que le monde dans lequel nous vivons est le résultat de la matérialisation des idées imaginées par l’homme et bientôt, celles, de vos enfants… !



Romain Creutzmeyer

A découvrir :